Taupin

Le taupin est un insecte dont la larve, aussi appelée « ver fil de fer », parasite de nombreuses cultures, notamment les salades, les fraisiers, les pommes de terre et les légumes racines. Comment diagnostiquer une infestation du sol et comment lutter de manière écologique ?

Présentation

L’adulte

Taupin adulte

Taupin adulte

Le taupin est un petit insecte coléoptère, dont la couleur varie du brun-noir au jaune ; la plupart du temps, ceux qui causent des dommages aux cultures sous nos latitudes sont brun clair à brun foncé, avec des élytres finement striées. La longueur de l’insecte peut atteindre 2 cm. Les taupins ont la particularité de pouvoir se projeter en l’air lorsqu’ils sont sur le dos, afin de retomber sur leurs pattes.

La larve

Ce ne sont pas les taupins adultes qui sont redoutés au potager, mais plutôt leurs larves, également appelées « vers fil de fer ». Elles ressemblent effectivement à des vers (mais possèdent 3 minuscules paires de pattes), et sont aisément reconnaissables à leur couleur jaune paille, leur forme très allongée (0,5 à 2 cm de long) et leur carapace plutôt rigide et nettement segmentée.

Un même nom pour de nombreuses espèces d’insectes

Le taupin peut appartenir à différents genres, en particulier le genre Agriotes, qui compte lui-même environ 200 espèces de taupins. Parmi celles-ci, 14 sont présentes en France, et 4 d’entre elles sont considérées comme nuisibles : Agriotes obscurus, A. sputator, A. lineatus, et A. sordidus.

Cycle de vie du taupin

Dégâts de larves de taupin

Dégâts de larves de taupins sur pomme de terre

Les oeufs sont déposés dans le sol, à quelques centimètres de profondeur. Les larves y vivent durant plusieurs années (sauf pour A. sordidus dont le cycle de développement peut s’achever en une seule année), puis deviennent des nymphes. Elles s’installent alors à une profondeur pouvant aller jusqu’à 60 cm et émergent du sol au printemps à l’état adulte.

Les larves sont sensibles au froid (elles restent enfouies durant tout l’hiver jusqu’à ce que la chaleur du printemps réchauffe le sol), mais aussi à la sécheresse : par temps sec, elles quittent la surface du sol et vont chercher l’humidité en profondeur. Les dégâts sur les végétaux sont ainsi observés essentiellement au printemps (mai-juin) et à la fin de l’été (août-septembre). D’une manière générale, un sol humide et/ou humifère leur est favorable.

En pratique au jardin

Plantes sensibles

Le taupin est polyphage, c’est-à-dire qu’il peut s’attaquer à de nombreux végétaux, avec une préférence pour la pomme de terre, les légumes racines (carotte, panais, betterave, navet…), les salades, l’asperge, le fraisier et les plantes à bulbes.

Dégâts

La larve du taupin se nourrit des racines des végétaux, ainsi que des tubercules. Les plantes atteintes dépérissent (salades flétries, par exemple) ou en tout cas ne sont guère productives, et les récoltes sont compromises (perforations causées par les larves dans les pommes de terre, les légumes racines…). Une faible infestation peut rester supportable, mais lorsque la pression parasitaire est trop élevée, des mesures s’imposent.

Lutter contre le taupin

Jouez en premier lieu la carte de la prévention, en effectuant une rotation des cultures au potager (voir des modèles de rotation des cultures) et en réalisant éventuellement un apport de chaux (les taupins n’apprécient pas les sols calcaires).  Vous pouvez également arroser régulièrement avec une solution diluée de purin de fougère, qui semble agir comme répulsif.

En traitement curatif, il y a la solution de l’insecticide du sol (pas du tout écologique, et, comme tous les pesticides chimiques, à déconseiller), ou, moins radical mais tellement plus respectueux de la biodiversité, le piégage : découpez des pommes de terre en rondelles, plantez-les dans le sol, et relevez vos « pièges » tous les 2 jours. Cette méthode vous permet d’une part de vérifier si votre sol est infesté, et d’autre part de ramasser les larves afin de les détruire (il y a en effet de fortes chances pour que les larves de taupin s’intéressent davantage aux pièges qu’à vos cultures).

Aller à la barre d’outils