Jardin partagé.

Jardin partagé en permaculture

Le jardin partagé, un espace de sociabilité et de Citoyenneté.

Par nature, le jardin et les activités de jardinage favorisent le mélange des générations et des cultures.

Le jardin partagé est le fruit d’une aventure humaine et d’un mélange
de population, des femmes et des hommes, de classes sociales, d’âges et
d’origines culturelles différents qui peuvent se rencontrer et agir
ensemble au sein d’un même espace, autour d’un même projet.

La gestion collective ou partagée du jardin est un support de lien
social, à travers des activités jardinières, ludiques, festives,
éducatives, culturelles ou artistiques. Le jardin partagé devient
souvent un lieu solidaire de resocialisation et d’ouverture dans un
village.

Un jardin partagé est un jardin conçu, construit et cultivé collectivement par les habitants d’un quartier ou d’un village.

Ces jardins se fondent sur des valeurs de solidarité, de
convivialité, de lien et de partage entre les générations et les
cultures. Produire ensemble légumes, fleurs, fruits, aromatiques,
médicinales…, leur donne une saveur particulière et c’est une ressource
bien utile en ces temps de crise.

Fonctionnement du jardin partagé

Le jardin collectif peut revêtir différentes formes :

  • une parcelle unique, commune, gérée par l’ensemble des jardiniers : les décisions sont prises de manière collective et chacun contribue au projet global ;
  • un ensemble de parcelles individuelles, gérées de façon autonome par l’utilisateur : il existe cependant des règles de bonnes pratiques à respecter, inscrites dans une charte.
  • Notre jardin est une combinaison de ces 2 modèles.

Une parcelle individuelle

Bon à savoir : certains jardins comportent des tables de culture, un dispositif surélevé pour permettre aux personnes à mobilité réduite de participer au projet, c’est le cas du notre.

Platebande rehaussée accessible en fauteuil roulant.

Il n’est pas indispensable d’être un jardinier expérimenté pour faire
partie d’un jardin partagé ! Le but est justement l’interaction entre
les membres des lieux, de générations et compétences différentes,
propice à la mise en commun des connaissances.

Il s’agit d’un lieu de découvertes, pour les enfants mais également à tout âge.

Valeurs écologiques du jardin partagé

Dans un jardin communautaire, l’accent est mis sur l’écologie :
pas question d’utiliser des pesticides polluant l’environnement ou de
gaspiller l’eau. Les pratiques suivantes sont encouragées :

  • le paillage des parcelles ;
  • le compostage ;
  • la rotation des cultures ;
  • l’association de cultures complémentaires ;
  • le souci de préserver et d’augmenter la biodiversité.

Les récoltes :

Les récoltes se font au fur et à mesure des maturités, au bénéfice
des adhérents qui ont participes aux plantations, entretien, désherbage,
arrosage… exclusivement.

Le simple fait que le portillon soit en accès libre, n’autorise pas à ce servir dans les cultures. Merci d’en tenir compte.